Les conditions de matière

Lorsqu’elles sont utilisées, les conditions de matière permettent la possibilité d’obtenir un gain applicable sur la valeur de la tolérance géométrique. Le principe est qu’en fonction de la dimension actuelle (mesurée) la valeur de la tolérance géométrique peut augmenter proportionnellement à la différence entre la valeur actuelle et la cote du dessin au MMC ou LMC. Si aucun M ou L n’est employé par la tolérance géométrique alors nous ne considérerons aucune forme de gain possible et la tolérance sera fixe peu importe la valeur mesurée, sous entendu au RFS.